Devenir auteurs et illustrateurs. Ecrire un livre à l’école de Pierrefiche d’Olt.

jeudi 11 janvier 2018

Devenir auteurs et illustrateurs. Ecrire un livre à l’école de Pierrefiche d’Olt.

Auteur et illustratrice de la collection Têtard, Sylvie JUNG habite à Pierrefiche d’Olt. Les enfants de l’école du village lui ont envoyé un courrier en début d’année scolaire 2016/2017 pour qu’elle vienne les aider à écrire un livre…

Voici « l’esprit » de ce travail » commencé en décembre 2016 au rythme régulier d’une matinée par semaine.

 

 

 

Avoir un esprit critique :

Dans un premier temps, les enfants étudient les albums de la collection Têtard  pour en dégager la structure et mieux comprendre le travail d’écriture et d’illustration qui va s’engager…

Dans un deuxième temps, après maintes discussions et propositions, les enfants votent : SOURICETTE, la mascotte de la classe, sera le héros du livre et partira en classe découverte… comme eux ! Eh oui en avril, la classe de Pierrefiche partira 3 jours : projet arrêté en amont par l’enseignante. Le titre du  livre se précise : « Souricette veut partir en classe découverte »…

 

Utiliser la dictée à l’adulte :

Classe à niveaux multiples (de la TPS au CP, 2/6 ans), la dictée à l’adulte permet à tous les enfants dans un premier temps de participer et de garder une trace écrite des idées proposées. Des petits groupes de langage sont répartis sur différents lieux utilisés habituellement par l’enseignante. Même la salle de mariage et du conseil sera utilisée : l’école de Pierrefiche se trouve dans les locaux de la mairie…

 

Organiser des échanges respectueux :

Les différentes séances permettent de mettre en œuvre certaines règles de vie et d’apprentissages : oser intervenir, organiser son propos pour se faire comprendre, respecter la parole de l’autre et ses idées…

Au-delà, écrire à la façon d’un « Têtard » donne l’occasion aux enfants de parler du projet de classe découverte qui s’engage parallèlement dans leur classe, de mettre des mots sur les envies, les questionnements, les inquiétudes ou les peurs…

 

Travailler la production d’écrit :

Différents ateliers sont mis en place en fonction des niveaux de classe : reconnaissance de mots par étiquettes, création de « bandes phrases », écriture essayée, entraide… Les idées arrêtées dans les différents ateliers sont retranscrites ensuite sur ordinateur. Imprimées puis découpées, ces phrases iront remplir un livre blanc qui se complète au fil des séances…

Ecrire à l’ordinateur renforce de nombreux apprentissages ; écrire dans le bon sens de lecture, chercher et reconnaître les lettres, les ordonner, faire des espaces entre les mots, utiliser les signes de ponctuation, permettre aux petits d’écrire aussi…

 

S’initier à l’illustration :

Il faut s’entraîner à représenter Souricette dans différentes positions : découper, coller ou dessiner à main levée… Page par page, il faut réfléchir et réaliser une illustration en accord avec le texte.

 

 

Travailler ensemble, confronter ses résultats :

Le livre blanc circule et sert de repère pour le texte et les illustrations encore à faire. Les productions plastiques passent d’un niveau à l’autre : les « compétences » des enfants se superposent sur les feuilles et se complètent jusqu’au résultat final « espéré ».

 

 

Expérimenter la mise en page :

Tous les textes et toutes les illustrations sont insérés dans un logiciel de mise en page. Les enfants expérimentent le changement de format ou de police, le déplacement, l’inversion, la navigation d’une page à l’autre…

 

Créer un lien entre école et maison :

Créer un livre est un travail long et contraignant. Les albums ont été imprimés par une imprimerie professionnelle. Et plus qu’un livre final pour la classe, l’association des parents d’élèves a permis de financer un livre par enfant. Celui-ci a été remis « officiellement » un matin d’école à tous les élèves avec ainsi pour chacun la joie de pouvoir ramener le livre de l’école à la maison…Une vente de livres supplémentaires était organisée pour les parents intéressés.

 

Epilogue :

Sylvie JUNG connaît maintenant une grosse partie des enfants de son village et du village voisin… Ce projet « écrire un livre » ayant abouti, celui-ci  restera un plaisir pour tous et  la réussite du partage d’un savoir-faire. La classe découverte s’est également très bien passée ! Merci à Carole, l’enseignante de la classe unique de Pierrefiche et à Beatrice, l’ATSEM.

Village de Pierrefiche d’Olt aux pieds des Monts d’Aubrac

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *